bandeau01
bandeau02
bandeau03
bandeau04
bandeau05
bandeau06
bandeau07
bandeau08
bandeau09
bandeau10

Planning 2017 (pdf)

CCJ15-13-Tessin-Censo-Ben09.jpg

Les secteurs

Autonomes 2010
30/11/2010 - Cap Blanc (La Réunion)

Cap blanc, un gros morceau de l'île... Il est difficile de trouver les bonnes conditions pour y aller, souvent trop d'eau, secteur en dessous du volcan où il pleut souvent. La cotation y est sévère V7 A7 V, on comprend pourquoi... On avait un gros débit, et je pense qu'on était à l'étiage, c'est une résurgence qui coule fort toute l'année...

Après avoir fait bras des mousses, un bras affluent qui rejoint cap blanc il y a un mois pour repérer la marche d'approche(on avait mit 3h00) et changer l'équipement dans le collecteur (les 7 bras)...

Equipe de 3, départ 6h00 pour 2h30 de marche d'approche...Beaucoup d'eau, les relais sont posés pour que la descente se fasse en plein dans le bouillon et ça tape fort, les rappels ne sont pas s'y grand , sauf une 57m, mais chaque rappel arrive dans une bassine qui bouillonne qu'il faut passer pour arriver de suite à l'autre relais les rappels de cordse sont donc difficiles à faire, on a bloqué le bout de la corde 2 fois dans une bassine mais récupérer :-), quasi toutes les sangles et maillons ont du être changé, heureusement que la maison de la montagne rembourse les maillons qu'on pose :-)

Arrivé au collecteur, on rejoint bras des mousses qu'on a pu enchaîner rapidement, le saut de 12m de la fin est tjs aussi sympa...

 
16/11/2010 - Takamaka 1 (La Réunion, mais pas comme on l'imaginait)

Takamaka 1 : départ à 3 avec pas mal de cordes pour être sécu...

Les 3 cassés se descendent très bien, on arrive à la partie aquatique... Des sauts, des tobbs, un vrai régale, comme la première fois :-)

On arrive sur un tobb qui d'après le topo passait, on avait demandé à un guide qui nous avait dit que tout passé...

Un pote se lance en premier, au milieu du tobb, une pierre dépasse et là c'est sa cheville qui prend...On était à la moitié de la partie aquatique et pas de réseau... impossible pour lui de se mettre debout, répartition de son sac, 120m de cordes en 10,5, 70m en 9mm, 60m en 10mm et une 30 en 9mm... Tamponnoir... que du bonheur... Il se traîne comme il peut tout au long du canyon, moulinette pour lui dans les tobs et les rappels...

Arrivé à la sortie autorisé, 2h30 de marche de retour et toujours pas de réseau... on a choisit de continuer jusqu'au barrage (ancien chemin de sortie ) mais très recommandé car les lachés d'eau sont automatique... On essaye de remonter en rive droite pour être sécu, on perd 45min dedans, pas de sabre, on décide de retourner dans l'eau et de sortir à l'échelle... Moment de solitude mais le niveau d'eau était faible dans le barrage....

On arrive à la centrale EDF, tjs pas de réseau, il est 18h00... On essaye d'avancer avec lui, 15min après, lui blessé, moi complétement fatigué... Notre pote part tout seul sur le sentier EDF pour appeler les secours... Nous en attendant on retourne au barrage pour se mettrre à l'abris et y passer la nuit...

Couvertures de survie, on avait de l'eau et un nuts :-)... On passe la nuit comme on peut, on attendais les ecours vers 6h30 sachant qu'il ne sorte pas la nuit, on était en sécurité et rien de grave... Un hélico arrive à 9h00, ce sont les gens d'EDF pour effectuer des relevés... Il nous donne a manger et des trucs chauds... 15min après le PGHM arrive et nous hélitreuille... pour nous déposer à l'hôpital de st denis, 10min d'hélico...

Bilan : une entorse de la cheville, un peu de soucis pour aurél et les amis...

Je vais revoir ce que je met dans mon bidon, plus de barres, vêtements chaud et une vrai couverture de survie...

Après ce petit périple, je devais faire bras magasin (j'ai craqué au bout d'1h30 d'approche, fatigue, mal de dos, je suis rentré à la voiture) et grande blanche (pb de dos)...

J'espère qu'on pourra faire ensemble taka sans soucis :-)....

A bientôt à la réunion


 
26/10/2010 - Takamaka 3 (La Réunion)

Takamaka 3 : bcp moins impressionnant que le 1...

On part du barrage, du coup attention au lâché automatique...

3 grands rappels : 46m, 100m divisé en 2, 85m...

La remontée vaut le détour, on passe par la centrale EDF, on remonte les 1227 marches :-)


 
23/10/2010 - Trou Jeannette, Lou Pitchoun (La Ciotat)

Les falaises Soubeyrannes de la Ciotat (Bouches du Rhône - 13) ! On y trouve une dizaine de canyons secs proches des calanques de Marseille.

Il est 9h45. On débute par le « Trou Jeannette » (V5.a2.IV). Après quelques détours par des sentes de sangliers, on arrive aux rappels surplombant la mer. La roche de conglomérat dans une garrigue aride nous accueille pour une descente verticale jusqu’à l’eau ! Le retour est une via-cordata qui longe le littoral.

Après le pique-nique, on grimpe vers le sémaphore pour rejoindre la vire des Immortels. Le départ de « Lou Pitchoun » (V4.a1.I) est là ! On surplombe la mer à plus de 200m. Les rappels de vire en vire sont très aériens. Le dernier, en fil d’araignée, nous fait rejoindre un canyon que l’on remonte jusqu’au sentier d’approche !

Il est 18h30 ! Les cascades arrosées nous ont manquées mais le paysage était tellement beau…


 
19/10/2010 - Trou de Fer (La Réunion)

Nous voilà partis pour le Trou de Fer par bras de Caverne en ce mardi 19 octobre, nous formons une équipe de 7 canyoneurs.

On débute le périple par une marche d’approche d’une heure plutôt tranquille.

Puis on arrive sur le premier cassé de 180 m où on enchaîne 5 rappels de 18, 5, 51, 92 et 12 m. Les trois cassés se font au sec avec toutes les combi et affaires de bivouac sur le dos de Seb car je suis chargée de porter une des trois cordes de 100m.

Après 500m de blocs on arrive au 2ème cassé de 150 m qui comporte 3 rappels de 24, 81 et 47m plein gaz. Les relais sont bien équipés et plutôt aériens.

Au 3ème cassé de 270m (le trou de fer), on descend 4 rappels de 20, 96, 96 et 49m. Le relai du 3ème rappel est délicat pour le premier

canyoneur car il se trouve à 3m50 de la paroi et doit donc lancer un grappin afin d’accrocher la corde du relai et se tirer vers la paroi, ceci est rendu plus difficile par le fait qu’il tourne au bout de la corde !

Au bout de la descente, nous rejoignons le bivouac, un gros caillou posé entre les 2 grosses cascades du trou de fer. Nous essayons de dormir tant bien que mal avec le bruit et les embruns des chutes de 270m sous des bâches laissées par d’autres canyoneurs.

Le lendemain on entre dans le corridor très étroit du bras de Caverne par des rappels arrosés. On comprend alors pourquoi l’eau monte de 7m quand il pleut ! On passe sous la « lessiveuse », une grosse cascade qui tombe dans le corridor puis après beaucoup de petits rappels, de nage (650m en tout) et de marche dans les blocs (1500m) on arrive à la sente de remontée.

Il nous faut encore 1h15 de remontée jusqu’au col puis 1h15 de descente vers Salazie où notre navette vient nous chercher pour nous ramener aux voitures. 14h de canyon que nous ne sommes pas prêts d’oublier !

Aurélie


 
06/10/2010 - Pissa Doux (La Réunion)

Pissa doux : un canyon qui n'avait pas été pratiqué depuis quelques années...

Accès engagé : passage de vire impressionnant, 3h00 d'approche pour rentrée qu'au milieu du canyon...

On est parti à 5 avec le perfo pour le ré-équipement...

Un cassé final de 130m divisé en 3, chutes de pierres dans tous les sens :-(


 
27/09/2010 - Fleurs jaunes intégrale (La Réunion)

Fleurs classique :

Pas d'approche, une eau turquoise :-), quelques sauts en début de parcours... Après 4 rappels vient le rappel de 53m qui se descend sur le cul..., on contiunue 850m dans les blocs pour arriver dans la salle a manger...

Ensuite un cassé de 100m divisé en deux, puis on rentre dans la "chapelle"...

1h30 de remontée

Au total : 510m de dénivellé


 
25/09/2010 - Riou, Ballène (Verdon)
Canyon de la « Ballène » (V2.a2.II) & Canyon du « Riou » (V5.a2.II) près de Moustiers-Sainte-Marie dans le Verdon !

Journée ensoleillée, on part à 5 avec le club FFS Canyon/Spéléo Eurocopter. L’approche est raide pour atteindre le Riou ! Le piquenique au départ du canyon nous permet de bien récupérer heureusement. Le 1er encaissement coule, on peut plonger. Certaines vasques sont remplies de fientes de pigeon… pas top ! On passe vite et on arrive aux grands rappels. Superbe ! On regrette un peu la cascade en eau qui nous avait accueillie en avril… l’été a asséché le lit L.

Heureusement, on ira nettoyer les combis dans la Ballène ..


 
19/09/2010 - Cabrielle, Balène (Verdon)

2 nouveaux canyons dans les belles gorges du Verdon !

Il est 10 heures et sous un soleil radieux on vient de se garer dans une épingle. On est sur la route des crêtes entre Moustiers-Sainte-Marie et la Palud-sur-Verdon. En plein été, ce parking est bondé ! Aujourd’hui personne J ! De là, on accède par le sentier du Bastidon au canyon sec Cabrielle (V4.a1.V). Le canyon est vertical avec 2 rappels de plus de 40m. Le dernier rappel nous amène au bord du Verdon aujourd’hui en crue. On remontera alors par une via-cordetta avec des passages d’escalade.

On fini la journée par le petit canyon de la Balène (V2.a1.II). Court mais pittoresque, le canyon est aujourd’hui en eau… à refaire peut-être de nuit J ?

Sélecta


 
18/09/2010 - Bras Noir (La Réunion)

Canyon bras noir

Petit canyon de 1/2 journée, belle ambiance, eau très sombre et roche noir...

Pas beaucoup d'eau ce jour-ci, mais un vrai régale pour les yeux.

Passage d'un siphon en début de parcours, les obstacles s'enchainent sans temps mort.


 
16/09/2010 - Dudu Inf (La Réunion)

Dudu inf : 450m de dénivelé, que de la verticale avec un cassé de 126m pour finir

Départ à 8h00 à 3 avec les sacs bien chargés, pas mal de cordes...

Un rappel de 42m pour se chauffer suivi d'un cassé de 75m en 2 rappels, un 32m suivi d'un 73m...

2ème cassé 35m et 91m plein gaz, 1h15 de remontée très raide mais bien mieux équipé que takamaka 1, des échelles, des cordes en places et barreaux...


 
13/09/2010 - Takamaka 1 (La Réunion)

Nous nous sommes levés tôt (5H) pour cette grosse journée, nous avons alors rejoint 3 grenoblois en vacances à la Réunion au départ du canyon de Taka.

Le premier cassé ne coulait quasiment pas donc les conditions étaient idéales pour s'engager dans le canyon. Après une main courante plutôt délicate à poser nous descendons le 1er rappel de 68m en fil d'araignée.

Après 400 m de marche dans de gros blocs glissants nous arrivons au 2ème cassé de 140m divisé en 3 rappels : 30-60-50.

Encore 400 m dans les blocs puis le clou du spectacle : le mini trou de fer : 52 m de rappel avec
auparavant une main courante encore plus délicate à poser (merci Seb de t'y être collé !)

200 m de blocs et nous arrivons dans la partie (très) aquatique : une succession de tobs qui passent
ou pas (on en a shunté quelques uns car les mouvements d'eau dans les vasques n'étaient pas très engageants : drossage, rappel d'eau, tourbillon). Des dizaines de cascades se jettent dans la rivière des marsouins ce qui fait que le débit augmente énormément au fil de la course.

Nous arrivons enfin après 7h de canyon non stop au dernier rappel de 18 m avant la marche de retour
(ou plutôt escalade de retour). Celle-ci s'est avérée très fastidieuse puisque aussi verticale que tout le reste. On a donc gardé le baudrier pour s'encorder sur les passages les plus délicats et on a dû poser
des cordes sur les quelques points d'ancrage ce qui a pris beaucoup de temps ! La remontée a donc
duré 4h en tout pour arriver au point de départ à 19h (donc de nuit !).

Je crois qu'aucun d'entre nous n'oubliera cette journée riche en émotions et en paysages grandioses !

Bises

Aurélie


 
12/09/2010 - Artigue et Marc (Ariège)
La vallée ariègeoise du VicDessos se situe à seulement 1h35 de Toulouse ! On y trouve une dizaine de canyons dont l’un des 100 plus beaux canyons européens : « Le canyon d’Artigue » !

Aujourd’hui, on est parti pour ce bijou pyrénéen côté V3.a4.III. Il nous a livré ses couleurs turquoises des grands jours ensoleillés. C’est une succession de sauts (un joli 11m), rappels et de quelques toboggans dans un environnement superbe et ludique. On ne s’en lasse jamais même au bout de 7 fois ! Les débutants en ont pris plein les yeux …

La suite classique, à seulement 5 mins de voiture, est le canyon du Marc (V3.a2.I). Très parcouru par les professionnels mais déserté ce jour-là, quelle chance J ! On enchaîne là encore, tyrolienne, sauts, rappels et toboggan. Arnaud nous a fait l’honneur d’un superbe saut de 19m extrêmement bien exécuté ! Chapeaux bas…

Sélecta et Nescafé


 
12/09/2010 - Trou Blanc (La Réuniion)

Canyon de trou blanc : 30 min d'approche, 4h00 de descente et 1à min de retour

C'est vraiment aqualand, un festival de toboggans et de sauts... La première partie est très encaissé et ensuite assez ouvert...

On retrouve quelques mouvements d'eau, drossage et rappel d'eau...

Très pratiqué par les guides donc décollage assez tôt si on veut pas se retrouver derrière quelques groupes de 15 personnes...

Les moments fort, la vrille et l'accélérateur de particules qui se prend debout.


 
11/09/2010 - Mont Perdu (Espagne)

Sortie week-end dans le Mont Perdu, secteur de Bielsa avec Diane, Pascal, Yann, Simon et moi-même.

Au programme: 2 canyons le samedi, Barrosa et Trigoniero, et 1 canyon, Consua, le dimanche.

Ces 3 canyons sont différents entre eux. Le premier est un canyon pour se chauffer, avec une partie supérieure peu esthétique enchaînant saut, petits rappels, un toboggan éjectable, suivi dans la partie inférieure d'une marche aquatique esthétique.

Ensuite Barrosa m'a rappelé le Tessin: ludique, très esthétique, un bon débit et froid. Nous vous le recommandons !

Pour finir, Trigoniero, canyon très esthétique et sec avec des passages où les vasques sont pour certaines biens pleines mais propres suite à des pluies récentes. Nous avons dans un premier temps tenté de l'effectuer sans les combi. Mais des passages inévitables dans les vasques remplies nous ont forcé à mettre les combi amenés en prévision. Lorsqu'il est complètement en eau, il doit être encore plus amusant.


 
01/09/2010 - Bras Rouge (La Réunion)

Découverte du canyon bras rouge sup et inf le 1 sept. J'ai rencontré qques métropolitains en vacances sur l'île...

Départ 8h00 de cilaos...Après 2h15 de marche d'approche, rappel sec de 62m pour arriver dans bras rouge, enchainé avec un 55m pour arriver dans la "cathédrale" puis 62m bien arrosé...

Ensuite festival de sauts, toboggans... La fin de bras rouge inf, un peu de marche dans les blocs mais la dernière cascade valait le coup... 52m très arrosée et pourtant le débit est normal...La gerbe d'eau vient taper au milieu du rappel, frisson garantit, coinçage de corde, vue l'heure tardive... ils sont retournés la chercher le matin...

Au total 2h15 d'approche, 7h00 de descente non stop, 1h00 de remontée... Arrivée à 19h30 au parking...

Comme d'hab j'ai oublié les clés dans l'autre voiture, mais un gars qu'on a rencontré qui est gendarme nous a fait la navette...


 
28 & 29/08/10 - Week end en Lozère

La Lozère, réputée pour ses châtaignes, est aussi une terre de canyon J !

Près des gorges du Tarn, le canyon du Tapoul (V2.a3.I) est très esthétique. C’est un canyon très complet car il nous propose des rappels arrosés, des sauts, des toboggans et des nages dans de beaux biefs. Avec le soleil, c’est un régal !

Le Chassezac, beaucoup plus au nord près de Villefort, rassemble quelques canyons. On a pu descendre le Roujanel (V1.a3.II). Après une approche en forêt, l’encaissement débute par une étroiture très esthétique, laissant place à de nombreux sauts. L’arrivée se fait dans le lac que l’on va traverser pour rejoindre les voitures. Belle balade d’initiation.

Sélecta et Nescafé


 
21 et 22/08/10 - Week end dans le Verdon

Weekend prospection dans les gorges du Verdon en prévision de l’A.G. Jacuzzi du 11 novembre 2010 … !

Après avoir parcouru le Val d’Angouire, le Riou et Mainmorte, nous voilà reparti pour 3 nouveaux canyons : Notre-Dame, la Fernet et Vénascle.

On retiendra du canyon sec « Notre-dame » le sentier d’approche/retour en surplomb de Moustier-Sainte-Marie, ainsi qu’un très bel encaissement donnant sous une voute.

La « Fernet », affluent du Verdon, est très parcouru par les guides : une 1ière partie sombre et végétal (quelques rappels secs), une 2ième partie aérienne (cascade de 80m fractionnée) et une 3ième partie aquatique (le Verdon). On y a surtout apprécié le final dans le Verdon et la nage dans ses eaux turquoise.

Le canyon de « Vénascle » est sec. On suit une ancienne voie romaine qui nous fait traverser les aires de départs des parapentistes d’où l’on peut admirer le lac de Ste Croix ! Le canyon est très sombre avec de beaux couloirs taillés par l’eau des centaines d’années auparavant… il est suivi d’une longue marche jusqu’au val d’Angouire !

Sélecta & Nescafé


 
08 au 14/08/10 - Semaine dans les Alpes Maritimes

Semaine dans les alpes maritimes bien remplie avec au programme le lundi matin le torrent d'Amarines, petit canyon d'initiation qui ne coule pas beaucoup en cette saison, suivi de la descente de la Roudoule, plus esthétique et plus aquatique. Très belles cascades à photographier.

Mardi s'annonce comme une journée un peu plus conséquente avec la descente de la clue du raton (7H tt compris) : la marche d'approche offre un paysage très ouvert et très beau. Dans le canyon, les roches, appelées pélites rouges, dressent un décor magnifique. Belles étroitures, cascades, toboggans et sauts. Attention cependant aux risques d'orages et aux coups de tonnerre qui nous ont surpris et fait presser le pas ...!

Mercredi : repos pour la petite troupe. Le vallon de touet est parcouru en amoureux en fin d'après midi : complètement sec et enchaînement de belles verticales. A refaire de nuit !

Jeudi : Vallon des hirondelles qui est un canyon assez sauvage et peu pratiqué. Successions de petits rappels. Beaucoup d'argile dans le lit du ruisseau qui empêche ou rend plus difficile les sauts et toboggans. Après midi plus aquatique et ludique avec Cramassouri qui est un des plus beaux canyons de la semaine avec des sauts et toboggans exclusivement. Pas d'utilisation de corde en cette belle après midi. Heureusement que notre petite troupe de champions a réussi à doubler tous les autres groupes dans ce canyon beaucoup trop "Champs Elysées" !

Enfin vendredi : équipe réduite pour pratiquer l'Imberguet. De jolies cascades et de jolis crapauds également !! Canyon sec sur quasiment l'ensemble du parcours. Qques vasques croupies (qui ne sentent pas très bon!) nous font regretter le beau temps qui a asséché le ruisseau. Attention aux vasques pièges en cette saison : nous sommes tombés dans le panneau ; mais notre équipe de choc se sort de toutes les situations !

Sélecta&Nescafé


 
10/08/2010 - Ste Suzanne (La Réunion)

Canyon de Ste Suzanne fait le 10/08/2010...

Quelques beaux rappels, pas très haut, c'est plus un canyon d'initiation...

Une jolie grotte, un beau saut de 15m, le retour se fait par un champ de bananier suivi d'un champ de canne à sucre.

Attention toute fois aux vagues de crues en période de cyclone...


 
Premières sorties à la Réunion

Salut les jacuzzistes...

Après 2 semaines à chercher appart et voitures, après un peu de plage bien sûr et rando...

On commence à repérer un peu...

Faut dire que l'île est capricieuse, les cirques sont souvent pris, de la pluie, les nuages arrivent très tôt, 11h00, 11h30...

On a fait Coin inf, petit débit. C'est un canyon d'initiation, pas d'approche pour 1h30 de canyon et une petite 1/2 heure de marche de retour...Bonne ambiance, le paysage est magnifique, vue sur le village de Cilaos...

On a fait Bras rouge médian, on entre par un bras semi-actif à côté d'une belle cascade de 60m (bras rouge sup)... Une 1/2 heure d'approche, 3 heures de descente (4h30 sur le topo, bizarre) ... Des tobs, qques sauts, de beaux rappels ... Un débit correct, faut dire que plus on avance dans le canyon, plus le débit augmente, quelques canyons viennent s'y jeter (pissa sup, les salazes). L'équipement est bien, un peu différent de chez nous, bcp de mains courantes à aller chercher :-) je fais bosser aurél pour ça :-) . Belle ambiance, du rouge un peu de partout, au total 270m de nage... Les photos ont été prises de la route qui passe au dessus...

En attendant de voir certain de vous à la Réunion, on vous dit à bientôt...

La bise

Séb&Aurél

 
24/07/2010 - Saint Vincent (Pyrénées-Orientales)
Après une approche bien indiquée de 2h40 au petit matin, Antoine L., Jean-Luc, Méril. et moi-même sommes partis pour 7 heures d'une belle descente dans les gorges du Saint-Vincent. 47 cascades, 17 rappels dont une de 40m sur dalle, 2x25 m dont une en S, la grande cascade de 65m (20m+45m) et la cascades des Anglais (C30). De quoi s'occuper surtout que le débit était présent et que le terrain était très glissant. Le canyon étant peu fréquenté (croisés seulement deux espagnols), certains amarrages sont vieillissant et sont à changer. Donc pensez à prendre de la sangle et de la cordasse. Ce canyon est à faire et à refaire ... selon votre motivation.
P.S: un bidon de sécurité a été retrouvé au nom de Gautier Bourgard.
 
18/07/10 - Mainmorte (Verdon)

C’est un dimanche ensoleillé dans l’arrière pays aixois ! On est 5 pour un repérage de canyon (2 débutants et 3 autonomes dont 1 membre du club canyon Eurocopter).

La course débute par de jolis rappels secs, idéals pour l’initiation. On passe alors sur plusieurs tyroliennes qui rendent le parcours très ludiques J. Le final est un enchainement d’une C15, et d’un super rappel de 45m tombant dans le Verdon et ses eaux turquoise… un vrai moment de bonheur ! On descend alors les gorges en floating en admiration devant le paysage de roches façonnées par l’eau.


 
3 et 4/07/10 - Vallée de la Vésubie (Alpes Maritimes)
Weekend prospection dans les Alpes-Maritimes !

Le Riolan dans la vallée de la « tinée » fait partie des canyons incontournables de la région. On traverse un paysage magnifique dans des étroitures entrecoupées de biefs. C’est un vrai plaisir pour les yeux et les clichés photos. Pour ce début juillet, on ne lui reprochera que la foule des canyonneurs et la blancheur de l’eau qui nous a rendu certains sauts impossibles!

L’Infernet, au cœur de la Vésubie, est lui moins connu ! C’est un canyon très encaissé avec beaucoup de nage dans des biefs obscurs. La proximité de la Bollène ou de l’Imberguet l’isole de la foule pour notre plus grand plaisir : le calme des paysages cachés !

Enfin, le canyon vésubien « Duranus » est peu pratiqué. Il présente néanmoins quelques beaux rappels esthétiques !

Sélecta

Quelques photos du Riolan


 
12/06/2010 - Lérida (Catalogne)

Petite escapade à trois en Espagne dans la Catalogne, secteur de Lérida pour faire deux canyons dans le WE.

SAMEDI: Nous partons pour faire le canyon de Gavarra.

Après un peu plus d’une heure de route depuis notre camping, nous atteignons difficilement le parking à l’entrée du canyon (5 Km de piste chaotique pour terminer notre route en voiture).L’approche du canyon en lui-même ne fait que 15 mn mais il nous faut compter prés d’1 heure au total pour atteindre dans le brouillard le premier rappel.Les deux premières parties du canyon sont assez sympathiques (parties sèches), le plus gros rappel ne dépasse pas les 15m (petites vasque d’eau croupie et quelques animaux morts). Par contre la troisième partie se transforme pour nous en enfer. De très nombreux arbres sont tombés après les dernières neiges (la progression devient lente et difficile), les vasques sont très grandes et l’eau y est vraiment croupie. L’odeur est difficilement soutenable, respirer par la bouche n’est pas un luxe et les charognes sont beaucoup plus avancées que dans les deux premières parties… (Nous avons rencontré 7 animaux morts dans ce canyon et le manque d’eau nous fait bien comprendre que nous sommes arrivés trop tard dans la saison).Nous atteignons enfin le Riu Rialb et c’est un véritable bonheur que de se jeter dans l’eau et pouvoir se rincer et se débarrasser de cette odeur qui nous colle à la peau et au combis !!! La délivrance n’est pas encore arrivée car il nous reste 3 heures de marche de retour pour retrouver notre voiture. Le sentier qui part du Riu Rialb n’est pas très marqué en son départ, et une fois la première piste passée, il faut suivre le canyon pendant prés d’une heure par la crête (aucun chemin réel et de temps en temps des marques de peinture blanche à ne pas confondre avec des colonies de petits champignons qui se développent sur les rochers !).


DIMANCHE: Canyon de l’Infern.

A l’entrée de la première tyrolienne (où nous laissons notre voiture), ce n’est pas un mais trois groupes qui nous précèdent (on se dit qu’on a le temps quand on a 25 personnes devant!). Mais la chance est avec nous ! Un guide espagnol très sympathique nous laisse passer sur la tyrolienne au milieu de son groupe. L’approche est très courte, le canyon (trop court aussi seulement 1,5 heure) est magnifique ! De l’eau propre, de jolis rappels et une très belle esthétique. On notera que pour le rappel de la caverne, il vaut mieux passer par le premier amarrage que le second (celui qui est dans le lit du ruisseau et pas celui qui se trouve en retrait). Le rappel est alors plus ludique : rappel arrosé dans une caverne (rappel de 20m). L’autre permet de descendre sans trop se mouiller. C’est le jour et la nuit pour nous par rapport à celui de la veille. Le canyon se termine comme il a commencé, par une tyrolienne de 50m. Attention tout de même à la tyrolienne de sortie, qui est plus rapide que celle d’entrée. Un gros arbre vous attend à la réception et on prend beaucoup de vitesse. Bien que je me sois fait une entorse vers la sortie, je suis prés à le refaire sans hésiter une seconde. Je le conseille à tous si vous passez dans le secteur.


 
22-24/05/2010 - Vercors (Isère)
Nous avons fait découvrir à Méril, Anais et Antoine notre belle région. Seb, Méril et des amis Grenoblois ont commencé le week end par la Pissarde intégrale dans la nuit de vendredi à samedi. Un beau rappel de 60 m qui s’ouvre sur les lumières de Grenoble, sensations assurées !

Puis nous avons fait le canyon d’Ecouges II samedi, enchaînement d’obstacles : sauts, rappels, toboggans dans un décor magnifique.

Le dimanche a été chargé avec 3 canyons : Alloix : un beau rappel de 45m en fil d’araignée, la descente suit le sentier de randonnée il y a donc beaucoup de spectateurs ! Le Versoud (bas) : descente ludique mais un peu courte. Le Furon Express : il mérite bien son nom ! courte descente (30 min) avec sauts et toboggans.

Enfin, nous nous sommes reposés dans un canyon « tranquille » puisque l’infernet n’était pas praticable vu son niveau d’eau très très sportif, Lanfray est un canyon sauvage visiblement peu pratiqué qui ne mérite pas vraiment le détour !


 
08/05/2010 - Caramell (Espagne)
Après les pluies de la semaine, le barranco de Gurp était celui à faire (nécessite un peu d’eau). Après avoir traversé un camp militaire, on traverse le village du Gurp et se gare à la dernière maison. De là, on suit une courbe de niveau traversant un premier affluent puis amenant à l’entrée du canyon par l’affluent « Llacunes ». le barranco Llacunes est peu en eau mais d’un point de rappel très sympathique avec un MC à placer de 12m avant un rappel de 15 m arrivant à l’arche naturelle montrant de belles strates et l’entrée dans le barranco de Caramell ; le niveau d’eau augmente un peu et le paysage change … un peu plus ouvert, légèrement sauvage… grrr…on arrive au grand rappel du canyon ressemblant au dernier du Saint Añiol : 20m avec une vasque au milieu où un point permet de le fractionner. S’en suit un rappel au départ d’une arche puis un joli toboggan et en arrivant vers la fin, pour les amoureux de la nage quelques pozas où l’on peut nager puis le chemin du retour en RD remontant vers le village.

Données canyon :
- A : 25 min ; Desc. : 2h30-3h ; R : 25 min


 
07/05/2010 - Viu de Llevata (Espagne)

Canyon très esthétique à caractère aquatique et pouvant être réalisé en club pour une initiation.
Au départ du village de Viu de Llevata, un petit chemin descend vers le cours d’eau. Entouré de roches calcaires au reflet orangé rappelant la Guara, Viu se dévoile : quelques ressauts et rappels qui se poursuivent par une longue et belle partie aquatique. Suite à cette belle partie de brasse, le barranco découvre son plus bel aspect : un très beau saut d’une dizaine de mètres, un toboggan assez sympathique et l’avant dernier rappel … spectaculaire… surnommé par les espagnols «el salto de Tarzan » … d’une beauté… Arrive ensuite le dernier rappel duquel on voit un panneau SOS annonçant la fin et les 45 minutes de marche pour revenir à la voiture.


 
17/04/2010 - Ravin du Riou (Verdon)

Aujourd’hui, en ce samedi 17 avril 2010, un nouveau canyon exploré dans le Verdon, le ravin du Riou.

Le départ se fait dans le village de Moustiers-Sainte-Marie, en direction de la chapelle. Le sentier, très joli, traverse le canyon sec de Notre dame puis grimpe jusqu’au plateau.

Le canyon est très encaissé au début avec des étroitures puis s’ouvre devant un paysage magnifique dès que l’on arrive au rappel de 60m. Cela commence à faire un peu haut selon moi, mais pas selon mes « chers » coéquipiers surtout pas pour Seb qui s’est mis de bon cœur dans la grande cascade ! L’eau est encore assez froide en ce mois d’avril alors Aurélie et moi avons préféré éviter les vasques !

Le canyon continue par de petits rappels esthétiques puis par un rappel de 40m où Seb nous a fait un passage de nœud plutôt…difficile !Wink Mais tout est bien qui finit bien avec la petite crêpe de Moustiers-Sainte-Marie qui nous réchauffe à chaque fin de canyon !

Nescafé


 
17-21/04/2010 - Verdon
Après avoir fait le Riou samedi avec Méril et Anais et une randonnée au bord du verdon le dimanche ; Seb et moi-même avons fait le canyon sec de Vénascle. Après une marche d’approche un peu rude sous le soleil de Moustiers Sainte Marie nous sommes arrivés à l’entrée du canyon. La première partie est très encaissée avec quasiment une demi heure dans l’obscurité, on se glisse dans une étroiture qui laisse passer une lumière irréelle. Puis on retrouve le soleil avec une marche assez longue qui aboutit à la partie finale du canyon : de beaux rappels qui s’ouvrent sur le canyon d’Angouire.

Le lendemain nous avons donc parcouru le canyon d’Angouire très aquatique et ludique dans une eau plutôt fraîche. Les vasques turquoises sont magnifiques et les affluents arrivent de toutes parts par des grottes recouvertes de mousse.

Puis nous finissons notre séjour par le ravin de Balène qui est « sec » mais dont les vasques étaient bien remplies ; ce qui a valu une baignade dans l’eau croupie à Seb afin de poser une main courante pour les éviter ! La journée s’est finie par la belle rando aquatique du Jabron Aval où le débit était assez sportif. Nous avons alors fait la rencontre inattendue d’un chamois très apeuré par notre visite.


 
10/04/2010 - Val d'Angouire (le Verdon)

Hier matin, sous un soleil radieux nous partions Séb, Méril et moi-même à la découverte du canyon du Val d'Angouire.

Après une marche d'approche assez longue mais agréable (sous le soleil !), on arrive sur le lit du ruisseau dont l'eau est cristalline. Le canyon commence par des étroitures très esthétiques, calcaires.

Puis quelques rappels dont un qui débouche dans une grande cavité (un peu comme basender en sierra pour ceux qui connaissent). Les autres sont également très beaux sous cascades ou en dehors, au choix.

L'eau est un peu froide. Du coup les sauts sont...frisquets ! Le canyon termine par une résurgence et des petites arches recouvertes par de la mousse verte. Magnifique !

Très bonne journée qui s'est terminée par une petite crêpe sur la terrasse d'un café dans le village de Moustiers Ste Marie.. Ca donne faim 6H de canyon..!


 
07/03/2010 - Argensou (Ariège)

Dimanche 7 mars : argensou moyen et aval.
Parcouru avec Diane, aurélie, pascal et séb

1 ère partie : beaucoup de désescalade un peu délicate vu la glace sur les parois. On a du casser la glace sur un relais,
Assez froid dans les quelques parties encaissées.
2h15 de descente, petite pause pour manger, rapide vu le mauvais temps qui arrivait.

2ème partie : on a "shunter" 1 rappel trop arrosé pour nous, trop froid.
Pas de glace, très belle descente. La neige commençait à tomber.
Descendu en 1h15.


 
06/03/2010 - Pas d'Enfer/Aubert (Ariège)

Une belle sortie ensoleillée sur la journée en compagnie d’Aurélie et de Seb s’est bien déroulée avec au programme deux canyons d’Ariège : Pas d’Enfer (commune d’Aulus les Bains) et Aubert (ou Moulis suivant les topos).

Le 1er est esthétique avec deux parties intéressantes séparées par une marche dans les cailloux et des vasques (attention très glissant tout le long). Le débit était suffisant pour vouloir s’amuser, mais en cette saison, l’eau de montagne issue en partie de la fonte des neiges était vraiment très froide. Donc nous ne nous attardions pas trop dans les vasques et les rappels.

Le 2ème était lui aussi esthétique par un enchaînement de toboggans et de rappels dont une cascade finale de 35m au débit correct et une eau un peu plus chaude. Mais nous ne sommes pas trop non plus attardés dans les endroits aquatiques.


 
30/01/2010 - Trou de Sade (Haute-Garonne)
Après Gouaux et Sarrat Long, voici Trou de Sade près de Luchon (31) !

Ce canyon est autorisé uniquement en période hivernale afin de protéger la flore et la faune. Il est "bien côté" en verticalité car il présente 2 grands rappels de 70m avec relais. Par ailleurs, il est peu aquatique, voir sec…

On est parti en petit groupe avec Aude (C.A.F Toulouse) et Antoine (T.I.S & JACUZZI). Après une approche technique sur des vires enneigées, le départ du canyon sec est un cours d’eau !!! Il fallait s’y attendre avec les chutes de neige récentes… ! Antoine équipe en glissade la main-courante du premier 70m et je pars chercher le relai bien dans l’axe 20m plus bas. Le paysage est superbe ! Ca ressemble à un cirque s’ouvrant sur la vallée. Tout est enneigé et à nos pieds un petit névé ! Il recommence alors à neiger !

Le reste de la course sera moins esthétique mais l’approche et la C70 dans ces conditions restent un moment pur de canyon…

Sélecta (JACUZZI)


 
24/01/2010 - Ruisseau de Sarrat long (Haute-Garonne)

Un petit canyon d'initiation en Haute-Garonne près de Luchon...

Il commence par un ruisseau sympathique. C'est ensuite un succession de rappels dont les 2 plus grands sont très esthétiques. Ca glisse beaucoup !

On marche dans les cailloux et de nombreux arbres tombés entravent la progression. Les voltiges sont fréquentes !

Un éboulis à l'avant dernier rappel rend le passage délicat. Mais ce n'est pas fini : en prime un cadavre de chevreuil au pied du dernier rappel... que Méril avait pris pour un caillou !

Nescafé


 
17/01/2010 - Gouaux (Haute-Garonne)

Découverte d'un canyon du côté de Luchon en petit comité (Anaïs, Méril, Seb et moi). Le temps était couvert, frais et sans vent.

Le sentier a été difficile à situer car il n'y en avait pas. Mais en coupant à travers la forêt et en suivant le relief, nous avons réussi à trouver le point de départ.

Le canyon débute par une bataille de boules de neige (quelques restes des dernières chutes). Une série de toboggans s'enchaîne mais ils ne se glissent pas du fait de la rugosité de la pierre.

Il s'ensuit plusieurs rappels sur des dalles en plan incliné dont deux cascades de plus de 38m (bravo le topo!). Donc Méril a eu la bonne intuition en prenant la 60m afin de rabouter la 40m.

Le débit d'eau envoyait suffisamment pour s'amuser tout en étant un peu sportif par endroit. La cagoule n'était pas nécessaire mais agréable si on voulait rester un peu sous les cascades.

Les amarrages étaient clairs et quelques mains courantes sont à prévoir. Nous avons fini que la nuit tombait. Le timing était nickel !

Toinou


 


 
CCJ15-13-Tessin-Pontirone-Ben03.jpg